Mon panier

0 produit | 0,00 €

Séries longues et charges plus légères ou charges lourdes et séries courtes

La musculation est un sport complexe qui ne repose pas que sur un seul principe. Si c’était le cas, ce sport serait beaucoup plus simple à cerner et à aborder pour les débutants et même ceux qui ne le sont plus. En réalité la complexité de la musculation repose sur la complexité de votre corps, de la physiologie humaine, de sa kinésiologie et de sa biochimie.

Pratiquer la musculation avec un peu de bon sens

En réalité, la musculation du corps repose sur le principe qui régit l’ensemble des activités physiques pratiquées par le corps humain, c’est à dire l’adaptation physiologiques à l’exercice. Votre organisme compense par différents mécanismes et métabolismes aux changements du milieu qui lui sont imposés, la manipulation de charges en fait partie. L’autre type d’adaptation physiologique à l’exercice concerne les sports d’endurance ou principe d’adaptation physiologique aux sollicitations physiques de longue durée.

Compenser les contraintes physiques occasionnées par les charges

Sur le principe, la musculation est un genre d’exercice qui fait subir à votre corps un certain stress dont l’intensité est relative au nombre de fibres endommagées pendant la manipulation des charges. Pour compenser ce stress et préparer les muscles endoloris à affronter à nouveau le même type de stress, le muscle va compenser par hypertrophie ou beaucoup plus rarement, par hyperplasie. Le muscle, une fois réparé, sera plus fort, plus volumineux et plus endurant.

Oui, mais jusqu’à quelle limite ?

À vrai dire, il est pratiquement impossible d’atteindre les limites de l’adaptation à l’exercice mais il faut savoir que certains facteurs vont limiter cette adaptation. Le principal élément de limitation concerne surtout la prise de force (en relation à la prise de masse musculaire) puisque votre corps ne fonctionne pas comme une machine et ne pourra donc pas s’adapter à l’infini (jamais on ne verra de bodybuilders dépasser les 300 kg de muscle). D’autres facteurs d’origine génétique ou de prédominance d’un type de fibres sur l’autre vont également déterminer les capacités d’adaptation musculaire de votre corps.

À partir de là, un travail de musculation qui repose uniquement sur un travail lourd et des séries courtes ne produira pas le meilleur physique du siècle mais un physique de powerlifter ou d’haltérophile. Avec ce genre d’entraînement, la prise de force finira par se réduire et n’aboutira pas à une prise de masse musculaire importante. Comme dit plus haut, tout le monde possède deux types de fibres qui doivent tous deux être exercés. Une des meilleures méthodes de musculation sera donc basée sur une alternance de séries courtes et lourdes et sur des séries longues et plus légères pour favoriser le volume et l’oxygénation cellulaire (le nombre de mitochondries et l’efficacité musculaire à l’exercice).

Dans ces conditions, vous obtiendrez un corps de bodybuilders harmonieux et équilibré. D’autre part, cette nécessité de travailler par alternance nous rappelle l’intérêt du travail par cycle en exercices de base lourds l’hiver et en charges plus modérées pendant l’été. Si vous associez à ce constat un travail multi-angulaire varié, vous mettrez toutes les chances de réussite de votre côté.

PROMO FLASH
solde de printemps