Mon panier

0 produit | 0,00 €

A quel rythme est-il possible de perdre du poids sans mettre sa santé en danger

La perte de poids concerne aujourd’hui un grand nombre de personnes, hommes ou femmes, quel que soit l’âge. Seulement, personne n’arrive jamais à perdre du poids sans le reprendre s’il ne le fait pas en accord avec son métabolisme et les spécificités biologiques de l’être humain. Essayons d’expliquer simplement de quoi il s’agit.

Votre corps préfère retenir les calories qu’on lui donne

 

À la base, l’être humain est programmé pour dépenser une certaine quantité de calories mais il préfère nettement les stocker. La raison est simple à expliquer, nous sommes tous génétiquement programmés pour la survie, votre organisme est donc biologiquement structuré pour économiser de l’énergie. En ce sens, les principes de dépenses énergétiques sont organisés autour de deux centres principaux : les pertes énergétiques inévitables que l’on circonscrira sous le terme de métabolisme de base et qui concernent le maintien de la température du corps avec les dépenses caloriques journalières des organes dont le cerveau et le cœur sont les plus dépensiers. Le second centre de dépense énergétique concerne les activités physiques les plus basiques et les autres activités, plus sportives et qui vous permettent de perdre votre excédent de graisse.

Dans une certaine mesure, votre corps s’autorise à perdre du poids mais seulement sous certaines conditions : que les réserves énergétiques soient importantes (taux de graisse corporel élevé) ou qu’il s’agisse d’une dépense énergétique chronique maîtrisable, que votre corps à ‘appris’ à reconnaître et qui reste donc contrôlable dans une certaine mesure.

 

Quand perdre du poids devient compliqué

 

En effet, ce fameux principe de survie est organisé par votre système nerveux (et par la Nature elle-même) de manière à ce que perdre vos stocks d’énergie (les graisses) soit vraiment très difficile à réaliser. La nature veut que le premier carburant énergétique du règne végétal et animal soit représenté par les sucres, simplement parce qu’ils sont simplement et rapidement utilisables. Ensuite, viennent les acides aminés puis seulement les graisses. Autant dire que le corps humain préfère se phagocyter plutôt que de perdre de la graisse.

 

Pour perdre progressivement du poids

 

La perte de poids va donc dépendre de deux choses : les dépenses énergétiques et votre alimentation. En suivant ce que l’on vient d’expliquer (le fameux principe de survie), cela veut dire que si vous mangez trop, vous allez stocker les aliments sous forme de graisse mais que si vous mangez trop peu trop longtemps, vous perdrez du poids d’un seul coup et pour une forte quantité mais dès que vous recommencerez à mieux manger, vous allez le reprendre encore plus vite et stocker encore plus.

La solution : maîtriser son alimentation en habituant le corps à manger un peu moins de manière progressive (ou en fractionnant les repas pour mieux assimiler) tout en augmentant progressivement votre activité physique et surtout sportive, c’est à dire d’habituer votre corps à dépenser de l’énergie dont il sait qu’il recevra une compensation rapide et correspondant à la dépense engagée. En gros, et pour simplifier, maîtriser une perte de poids revient à maîtriser un budget en évitant les grosses dépenses et le risque de faillite ; votre corps fonctionne un peu sur ce principe mais lui, ne connaîtra jamais la faillite car en cas de dépenses trop violentes et trop importantes, il thésaurisera beaucoup plus, en prévision d’une répétition du problème.

En conclusion, bien maigrir correspond à une perte de poids progressive, habituelle (sur une certaine période) et constante pour habituer votre corps à perdre du poids et à s’habituer à un nouveau métabolisme relatif au poids atteint après la perte des graisses. Retenez également que pour perdre des graisses, vous devez consommer de l’oxygène, les sports de force ne font pas perdre de poids, seul le cardio training vous aidera à perdre quelques kilos.

PROMO FLASH
19,90 € 36,90 €
Voir le produit.